Profitez du moment présent
Psychologie positive

Le moment présent : Vivre le présent, ici et maintenant

Né dans la culture orientale, le concept de l’ici et maintenant, aussi appelé le moment présent, se fait une place dans nos cultures occidentales. Nombreux sont ceux à diffuser cette philosophie : coachs en développement personnel, en PNL, livres sur la spiritualité, écoles zen, cours de yoga, thérapeutes… Tous nous incite à vivre le moment présent. Mais qu’est ce que le moment présent ? Comment le vivre pleinement ? 

Qu’est-ce que c’est qu’être dans le moment présent ?

Nous ne nous en rendons pas toujours compte, mais la plupart du temps notre esprit s’égare. Il se perd entre un passé qui n’existe plus et un futur qui n’existe pas encore. Cette focalisation sur le passé et/ou le futur créée plus de problèmes qu’elle n’en résout. Vous ne pouvez pas changer le passé, et la situation future sur laquelle vous êtes focalisé n’arrivera sans doute jamais…

Être dans le moment présent consiste donc à ramener votre esprit vers ce qu’il se passe ici et maintenant. Dis comme ça, ça à l’air simple. Mais vous ne liriez pas cet article si c’était le cas. Vivre le moment présent demande un effort conscient pour sortir des projections de notre mental. Il nécessite de réussir à se détacher de ses pensées pour les observer et se demander “où suis-je maintenant ?”. Si la réponse est dans le passé ou le futur, alors arrêtez la course de votre esprit et retournez dans le moment présent. Avec un peu d’entrainement, ce détachement deviendra de plus en plus simple à mettre en pratique.

Pourquoi le passé et l’avenir sont-ils dangereux ?

Le passé 

Le passé est “dangereux” car il nous limite dans nos actions. Si je suis convaincu que je suis d’une certaine manière ou que j’ai telle faiblesse, alors j’utiliserai toujours ces raisons comme excuses pour ne pas changer ou ne pas persister après avoir essayé et échoué la première fois. Soit dit en passant, les succès viennent après plusieurs tentatives et non au premier essai.

Les plus grands changements surviennent lorsqu’une petite voix dans notre tête dit avec une conviction absolue : « Tu peux le faire !”. Cela produit la détermination nécessaire qui nous mène là où nous voulons être. En oubliant tout ce que nous étions convaincus d’être dans le passé, nos supposées limitations, ou nos traits de caractère qui ne peuvent être changés.

Le passé doit être une ressource à notre disposition. Il nous corrige lorsque nous sommes sur le point de commettre deux fois la même erreur. Il nous fait changer de stratégie lorsque nous voulons quelque chose mais que nous faisons fausse route.

L’ avenir

L’ avenir nous cause souvent des soucis inutiles à propos d’événements qui ne se sont pas encore produits (et ne se produiront sans doute pas). Par exemple, imaginer la manière dont un test, un rendez-vous, un entretien pourrait mal se dérouler. Ce qui est absolument inutile si nous ne pouvons pas changer le cours des événements. Par exemple, il est inutile que je m’inquiète du temps qu’il fera pendant les vacances, car je ne peux pas intervenir pour le changer. Si je peux intervenir sur la façon dont quelque chose va se passer, je le ferai. Sinon à quoi bon s’inquiéter.

Vivre dans le futur, c’est aussi quand je suis submergé par des sentiments désagréables tels que la jalousie, la peur, l’anxiété, en imaginant les scénarios les plus catastrophiques dus à un simple retard de mon compagnon ou ma compagne. Cela peut même gâcher notre sommeil en créant agitation et insomnie.

Le concept du moment présent consiste simplement à vivre dans l’ici et maintenant aussi souvent que possible au cours de nos journées. En particulier lorsque nous sommes assaillis par des sentiments négatifs tels que la colère, l’angoisse, la frustration, l’anxiété…

via GIPHY

Comment vivre le moment présent ? 

Vivre l’instant présent, c’est être attentif, conscient à tout ce qui se passe à ce moment précis : odeurs, couleurs, sons, sensations, etc. ; précisément tout ce que nous percevons « maintenant ». Et ce, peu importe l’activité que vous soyez en train de faire.

Si vous marchez, prêtez attention à l’environnement autour de vous, aux oiseaux qui chantent, aux arbres qui bougent au gré du vent, ou aux bâtiments qui vous entourent.

Si vous êtes en colère, triste ou en proie à un sentiment négatif, prêtez attention à ce qui vous passe par la tête, analysez ce qui l’a déclenché, et cherchez sincèrement la « vraie » cause. Etre dans l’ici et maintenant signifie aussi vivre pleinement votre état négatif, sans chercher à y échapper ou à le rejeter. Car ce n’est qu’en l’ affrontant qu’il durera le moins longtemps possible. 

Si, au contraire, vous vivez un moment d’euphorie, de bonheur, de joie ; faites-le durer le plus longtemps possible. Vivez-le profondément, sans vous demandez si cela durera ou non.

Alors vivez intensément tous ces moments, sans penser à ce qui s’est passé il y a une heure, hier, le week-end dernier ou dans votre enfance. Et sans penser à ce que sera demain.

Pourquoi vivre ici et maintenant ? 

Le but de cette présence consciente est de rechercher une sorte de changement qui nous affecte en tant que personne. Si vous êtes présent lorsque quelque chose se passe qui ne vous plaît pas, vous pouvez essayer de le changer. Alors qu’en général tout se passe presque automatiquement en croyant que vous n’avez aucun contrôle sur la situation.

Une autre raison est la sérénité absolue qui l’accompagne. Si je me concentre sur le fait d’être heureux maintenant, il n’y aura aucun souvenir/conditionnement du passé, ou aucune inquiétude/peur d’un futur possible qui puisse me distraire de ce sentiment.

Quelques techniques pour vivre l’instant présent 

Y a-t-il un moyen simple d’apprendre à être dans l’instant présent, sans aller en Inde ou faire de la méditation zen ? Eh bien oui. Mais attention, votre cerveau va chercher à mettre en place des excuses pour ne pas essayer. “Oui, mais je ne peux pas parce que …”

Ces excuses que votre cerveau met en place sont là pour vous empêcher de passer d’un état auquel il est tellement habitué depuis des années qu’il est devenu familier. Le changement (même positif) n’est jamais le bienvenu dans nos esprits. Entre une situation désagréable, mais familière et une nouvelle situation, je vous laisse deviner ce que choisi le cerveau.

Prendre conscience du problème

Ni vous, ni moi, ne pouvons forcer l’esprit à ne pas penser. C’est comme ça, notre cerveau fonctionne en permanence. Nous ne pouvons pas juste l’éteindre comme nous éteindrions une lumière. La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas ça que nous cherchons à faire 🙂

Nous devons juste établir une habitude dans notre manière de gérer nos pensées. Cette habitude consiste à se demander plusieurs fois dans la journée “où sont mes pensées maintenant ?”

C’est un véritable entraînement pour l’esprit, tout comme l’activité physique est un entraînement pour le corps. Notre objectif est de reprogrammer notre cerveau avec patience.

Première étape : réaliser que l’esprit vagabonde

via GIPHY

La première étape consiste à travailler sur votre sensibilité pour remarquer que votre esprit vagabonde.

Cela semble évident et facile, mais en fait, il se peut qu’il n’en soit pas ainsi et qu’il arrive de vivre une journée entière sans être présent à nous-mêmes, simplement occupé par les nombreuses choses à faire.

C’est pourquoi, chaque fois que nous prenons conscience de notre absence, nous pouvons nous féliciter, car c’est déjà un premier succès !

Deuxième étape : ramener l’attention sur le présent

via GIPHY

La deuxième étape consiste à apprendre à ramener notre attention sur le moment que nous vivons à chaque fois. Doucement et sans jugement.

Lorsque nous nous surprenons à errer avec notre esprit sur les activités qui vont suivre ou d’autres pensées sans rapport avec ce que nous faisons, arrêtons et revenons au présent.

Il est clair que cela peut aussi être très difficile pour certains.

Cinq exercices pour commencer à vivre au présent

Premier exercice 

➡️ Etablir un contact direct avec votre corps (conscience du corps)

L’établissement d’un contact conscient avec votre corps est une priorité pour entrer en contact avec votre esprit.

La meilleure façon de commencer est de travailler avec votre respiration (respiration consciente). Le souffle est souvent notre geste le plus naturel et en même temps le moins conscient.

Très souvent, la respiration est affectée par des tensions émotionnelles et notre inconscient. La respiration devient alors superficielle et remplit les poumons dans leur partie la plus haute. L’abdomen reste bloqué. L’oxygénation est minimale.

Placez une main sur votre poitrine et une autre sur votre abdomen.

Faites attention à votre respiration, à l’air frais qui entre dans votre nez et à l’air chaud qui en sort plus tard ; au vent sur votre peau, à vos vêtements (sont-ils confortables ? Sont-ils serrés ?)…

Faites attention à vos sens : aux sons, aux odeurs, aux goûts… sentez votre corps dans le mouvement, dans les gestes, dans l’espace qu’il occupe.

Deuxième exercice 

➡️ La présence dans les choses que vous faites

Comme deuxième exercice, essayez de concentrer votre attention sur les choses que vous faites. Même les petites choses de la vie quotidienne, dès le réveil le matin.

Faites attention aux sensations que vous éprouvez lorsque vous prenez une douche, lorsque vous préparez le petit déjeuner. Sentez les odeurs, les goûts, les sons….

Troisième exercice 

➡️ Faire l’expérience du vide

Cherchez « le vide » pendant quelques minutes chaque jour. Asseyez-vous dans un coin tranquille, éteignez votre téléphone, devenez indisponible, respirez et laissez votre esprit se vider.

Essayez d’exercer ce « vide » chaque fois que vous le pouvez, sans vous sentir coupable parce que vous perdez du temps. Vous « gagnez de l’énergie ».

C’est la première étape pour aborder la pratique de la méditation dans ses multiples modalités.

Quatrième exercice 

➡️ Sortir de votre zone de confort

Une façon pratique de prendre conscience du moment présent est de sortir de votre zone de confort. Il n’est pas nécessaire de faire des choses extraordinaires, mais boycotter la routine afin d’activer notre attention et notre présence sur une nouvelle expérience.

Cela peut être de modifier notre itinéraire pour aller au travail, changer de supermarché, parler à un ami pendant une pause… En un mot, changer le scénario de chaque jour, c’est jouer un rôle au moins partiellement nouveau.

Cette rupture des schémas préprogrammés aide à l’évolution personnelle et soutient la nature propre de chacun, souvent inconnue ou oubliée.

Cinquième exercice 

➡️ Se regarder dans le miroir

Le titre de cet exercice est métaphorique, mais il peut aussi être utile de le faire réellement devant un miroir, en se regardant dans les yeux.

Ne nous demandons que trois choses, mais elles sont importantes

Quand ai-je souri ou ri pour la dernière fois ?

Ai-je déjà eu un passe-temps ou une passion ? Quand ai-je passé du temps à faire cette activité ?

Quand ai-je pris pour la dernière fois une décision qui a changé ma routine quotidienne ?

Pour l’instant, il suffit de se poser les questions.

Peu à peu, vous trouverez l’énergie nécessaire pour y répondre et vous commencerez aussi à réfléchir, peut-être à changer quelque chose dans votre vie. 

Pour pousser la réflexion plus loin

Eckhart Tolle et le moment présent

Impossible d’écrire un article de ce type, sans mentionner le nom d’Eckhart Tolle. Grâce à son livre, Le pouvoir du moment présent, vendu à des milliers d’exemplaires, il a popularisé le concept de l’instant présent.

Eckhart Tolle a été un homme dépressif durant plusieurs années. Il ressentait beaucoup d’émotions négatives et même des pensées suicidaires. Un soir, il a ressenti une extrême souffrance, puis plus rien. Il entra dans une sorte de béatitude pendant quelques mois. Selon lui, sa conscience s’est subitement désolidarisée de son mental.

Dans le premier chapitre qui s’intitule Vous n’êtes pas votre mental, il explique notamment comment se libérer du mental et accéder à l’illumination. Le second chapitre, Se sortir de la souffrance, parle notamment de l’influence de notre passé, notre ego ou encore la peur.

Mais le livre va plus loin. Il donne également quelques conseils sur comment vivre des relations plus éclairées et épanouissantes. Et nous amène à nous interroger sur nos comportements.

Vous pourriez aussi aimer...

Pas de commantaire

Répondre